_
Plateforme romande invention innovation. Association Suisse des inventeurs, détenteurs de brevets et patentes de Suisse Romande. Revue Iro-Magazine.
invention.ch
_
Associations suisses

IRO mentor club

Associations suisses

CH associations

Les inventeurs et inventrices

Inventeurs

Notre boutique

Boutique

Point créateur

Point créateurs

Brevets / Forum

Brevets/Forum

Investir dans des idées suisses

I N V E S T I R

Sélection de livres

Lire /livres


Base de données des patentes :

Espacenet

Patentdatenbank

_
Retour

Que prépare Bruxelles ?

Les Quinze planchent toujours sur la création du « brevet communautaire ». Toujours, car l'idée de ce brevet unique valable sur l'ensemble du territoire de l'Union européenne (UE), est presque aussi vieille que la création de l'Europe. C'est au début des années 60 que les premières réflexions ont été menées. Sans succès. Le seul résultat fut la signature, en 1973, de la convention de Munich donnant naissance au brevet européen. Cette convention a instauré une procédure unique de délivrance des brevets européens confiée à l'Office européen des brevets (OEB) installé dans la capitale bavaroise. Cette convention permet d'éviter de rédiger plusieurs dossiers de dépôts. Mais, après sa délivrance, ce brevet européen devient un brevet national dans chaque pays désigné. A ce titre, les Etats peuvent exiger leur traduction. Et, en cas de litige, c'est le droit national qui s'applique. L'idée revient réellement au premier plan depuis quelques mois...
Pour favoriser les dépôts de brevets en Europe, la Commission préconise une réduction des coûts. Bruxelles souhaiterait arriver à supprimer les frais de traduction en permettant qu'un brevet donné ne soit traduit que dans une des trois langues de travail de l'Office européen des brevets : le français, l'anglais et l'allemand. Ce qui reviendrait à mettre en place ce que tente d'imposer avec grande difficulté le protocole de Londres. La Commission travaille également sur l'instauration d'un nouveau tribunal communautaire centralisé pour traiter les litiges liés aux infractions et à la validité des brevets communautaires. Aujourd'hui, les litiges sont du ressort des tribunaux nationaux. On peut alors imaginer quinze interprétations différentes de l'application de la loi. Des pays, notamment l'Allemagne, ont faitpart de leur hostilité à ce transfert de compétence de leur juge national vers un juge communautaire.

Le Figaro, lundi 11 juin 2001, J.-O. M.

Imprimer la page
_
_
IRO Magazine

IRO magazine

Revue de presse

Medias / presse

INVENTION.CH - GEM Genève

GEM Genève

Web TV

Web TV

Espace China Invention

China invention

Liens / PME-CH

Liens / PME-CH

Espace Download

Download

Espace Juniors et jeux

Juniors /jeux


Monde économique