_
Plateforme romande invention innovation. Association Suisse des inventeurs, détenteurs de brevets et patentes de Suisse Romande. Revue Iro-Magazine.
invention.ch
_
Associations suisses

IRO mentor club

Associations suisses

CH associations

Les inventeurs et inventrices

Inventeurs

Notre boutique

Boutique

Point créateur

Point créateurs

Brevets et patentes

Brevets/Forum

Investir dans des idées suisses

I N V E S T I R

Sélection de livres

Lire /livres


 
_
Retour

La Chine, un ogre insatiable

Pénurie en pleine croissance, le géant asiatique fait exploser le prix des matières premières.

De mémoire de docker, jamais autant de bateaux n'ont fréquenté les ports de la côte chinoise. D'un côté, les navires marchands lèvent l'ancre pour l'Occident, les soutes remplies de milliers de produits manufacturés. De l'autre, les mêmes embarcations livrent des millions de tonnes de pétrole, de nickel, de minerai de fer, de magnésium ou de zinc. Autant de matières premières que la Chine importe chaque année en plus grande quantité.

Avec un taux de croissance astronomique (9,2 % sur les trois derniers trimestres), la Chine est en pleine phase d'industrialisation. Pour répondre à une demande exponentielle, le pays est toujours plus dépendant des matières premières que lui livre l'étranger. Les villes se couvrent de chantiers (explosion de la demande d'acier et de ciment), l'agriculture s'étend (besoin de phosphore pour les insecticides), on construit des centrales thermiques (besoin de charbon) et la population se découvre une passion nouvelle pour les voitures (besoin de pétrole).

Cette évolution a une conséquence importante : avec son milliard et demi d'habitants, la Chine provoque l'explosion des prix du marché mondial des matières premières. L'indice CRB Commodity de Reuters, qui reflète les tendances du secteur, a augmenté de près de 50 % depuis la fin 2001. Du jamais vu depuis près de quinze ans. La dépendance de la Chine a pris une telle dimension que sa balance commerciale est devenue déficitaire. Au mois de février, le pays a pour importé huit milliard de dollars de plus qu'il n'a exporté. Le poids qu'a pris la Chine peut se résumer à quelques chiffres. Le pays représente désormais 37 % de la consommation mondiale de ciment, 31 % du minérai de fer et 24 % de l'acier. Et la tendance est à la hausse. Que le géant modifie un peu ses habitudes et les prix s'envolent. Le cours du soja n'a par exemple jamais été aussi élevé aux Etats-Unis (+72 % depuis le milieu de 2003). L'explication est très simple. Depuis l'année dernière, la Chine ne couvre plus sa consommation et doit importer 10 % de la récolte américaine.

La situation est analogue pour le pétrole. La demande chinoise (7,5 % de la consommation mondiale) a littéralement explosé au premier trimestre 2004 (+14,4 %). De quoi expliquer les prix actuellement très élevés du brut.

Pour les entrepreneurs des pays industrialisés, l'appétit chinois pour les matières premières n'est pas sans conséquence. Il provoque une désagréable augmentation sur un marché dont les prix avaient continuellement baissé ces vingt dernières années. Dans le pire des scénarios, cette inflation venue d'Orient pourrait provoquer une hausse des taux d'intérêt et tuer la timide reprise économique. Un seul espoir : que la croissance chinoise ne batte pas un nouveau record en 2004.

Pierre Nebel


Imprimer la page
_
_
IRO Magazine

IRO magazine

Revue de presse

Medias / presse

INVENTION.CH - GEM Genève

GEM Genève

Web TV

Web TV

Espace China Invention

China invention

Liens / PME-CH

Liens / PME-CH

Espace Download

Download

Espace Juniors et jeux

Juniors /jeux


Polymedia